Les confitures Nathy. D : uniques et inusitées!

Par Julie Chaumont


Depuis la fin du mois de juin, Nathalie Daguzan, confiturière attitrée des Petits Péchés du Mont Yamaska, commercialise quelques-unes de ses confitures haut de gamme sous le nom Nathy. D.

Petit péché deviendra grand…

Ça faisait deux ans que Philippe Boisson, ambassadeur de la compagnie de distribution Gourmet & Compagnie, attendait que son amie Nathalie Daguzan se lance dans la commercialisation de ses petits pots de confiture, déjà très prisés par les plus fins palais de la province. « L’idée était de prendre mes confitures les plus populaires et d’en faire un produit qui soit plus facilement commercialisable », explique la confiturière.

Avec l’aide de concepteurs et de graphistes, six confitures Nathy. D ont pris d’assaut quelques points de vente, dont le IGA de Saint-Césaire, en juin dernier et, depuis peu, le Bureau d’information touristique du Cœur de la Montérégie, situé aux abords de l’autoroute 10, à Richelieu. Grâce à la subvention du CLD (fonds d’aide à la promotion touristique), la confiturière s’est également dotée d’un nouveau site Internet (www.laconfiture.ca) à partir duquel il est possible de commander ses petits pots, peu importe son emplacement géographique. Les confitures Nathy. D, sobrement étiquetées, offertes dans un contenant en vitre de 212 ml, sont les premières à être munies du sceau « Les Inédits » du Cœur de la Montérégie, une campagne de promotion de la région qui a immédiatement séduit l’entrepreneure qui a le développement d’un marché équitable et local au cœur de ses préoccupations. « Je préfère ce sceau à celui d’Aliments Québec. Il dit ce qu’il a à dire, on ne peut se tromper », affirme l’entrepreneure de Saint-Paul-d’Abbotsford qui fait à elle seule plus de 20 000 pots de confiture par année.

Six confitures de la gamme spécialisée pour la gourmandise sont disponibles sur le marché : canneberge, pomme et érable; cerise de terre et cidre de glace (son meilleur vendeur, qui lui a d’ailleurs valu une récompense aux Confituriades 2012, la compétition mondiale de confitures de Beaupuy en France); framboise, bleuet, lavande; pamplemousse orange et fleur d’oranger; poire, figue, balsamique et poire vanille de Madagascar. Une gamme pour le déjeuner devrait suivre. « Mettre sur le marché dix produits d’un seul coup c’était trop. Nous allons voir comment se comporte le marché avant de lancer la gamme pour déjeuner », explique Madame Daguzan. Cette dernière précise toutefois que la gamme spécialisée pour la gourmandise est très polyvalente et s’adapte parfaitement au déjeuner : « la confiture poire, figue, balsamique est délicieuse dans un yogourt grec! »

 

Au service des producteurs d’ici

J’ai beaucoup de plaisir à créer des confitures pour les producteurs de la région, qui me font découvrir toutes sortes de nouveaux fruits comme l’argousier, le sureau et la camerise.

Depuis 2010, par le biais des Petits Péchés du Mont Yamaska, Nathalie Daguzan met ses talents de confiturière au profit des producteurs de la région. « Monsieur Michel Jodoin, propriétaire de la cidrerie du même nom, a été le premier à venir me voir pour me demander de faire des confitures avec ses produits. J’ai donc élaboré des confitures à base de cidre », mentionne cette dernière. Depuis, le bouche à oreille fait son œuvre et de plus en plus de producteurs sollicitent son talent pour la création de confitures exclusives élaborées à base de leurs différentes récoltes.

« J’ai beaucoup de plaisir à créer des confitures pour les producteurs de la région, qui me font découvrir toutes sortes de nouveaux fruits comme l’argousier, le sureau et la camerise. C’est un bel échange de service : ils alimentent ma créativité et moi, je leur fais bénéficier de mon savoir-faire », révèle Madame Duguzan.

 

Confiturière par défaut

En 1990, fraîchement débarqués au Québec, Nathalie Daguzan et son mari s’installent à Montréal. À cette époque, elle travaille dans une chocolaterie belge alors que son époux, chef cuisinier, démarre le service de traiteur Les Petits plats dans les Grands. Après une formation de préposée aux bénéficiaires, Nathalie devient moniteur en réadaptation au Centre de jour du CHSLD Manoir de Verdun.

En 2002, en arrêt de travail en raison d’un épuisement professionnel, Nathalie Daguzan commence à confectionner des petits pots sucrés pour remplir les étagères de la boutique du Plateau Mont-Royal, qu’elle trouvait un peu trop vides. Chrystine Brouillet, auteure et chroniqueuse qui habitait le quartier, est un jour venue s’approvisionner de quelques pots de confiture pour une chronique gourmande sur les ondes de Radio-Canada. Suite à la diffusion de cette capsule, Nathalie Daguzan a vendu la production d’un été en une semaine et demi. Son passe-temps s’est alors transformé en métier!

En 2004, le couple décide de changer de vie et déménage leurs pénates à Saint-Paul-d’Abbotsford dans le but de se rapprocher des richesses qu’ont à offrir les producteurs de la Montérégie. C’est à ce moment que Les Petits plats dans les Grands deviennent Les petits péchés du Mont Yamaska. Au fil des ans, Nathalie Daguzan est passée maître dans le mariage des arômes, des textures et des couleurs. Cette passionnée fait ses propres pectines et propose quelque 80 recettes, allant de la confiture poire figue balsamique à la confiture framboises au chocolat blanc. Y goûter c’est devenir abonné et vouloir toutes les essayer!

 

3 réponses à “Les confitures Nathy. D : uniques et inusitées!”

  1. Serge Gosselin
    26 janvier 2014 à 12:28

    J`ai une plantation de camerise et j`aimerais regarder avec vous les possibilités de transformation.
    Je demeure à Ste-Cecile-de-Milton.

    • diane ouellette
      6 mars 2014 à 19:10

      bonjour j aimerais avoir de l information ou je peu vendre la camerise a la récolte car en ce moment je n est pas grand acheteur il me dise tous qu il n a pas vraiment d acheteur car je voudrais planter de la camerise cette année. merci diane Ouellette 450-292-3546

  2. 11 septembre 2013 à 19:07

    Bonjour,
    Il est possible de se procurer ces confitures en ligne à cette adresse: http://laconfiture.ca

    Bonne dégustation!

Laisser un commentaire

Archives