La recette gagnante de Fleur d’olive

Par Julie Chaumont

Adolescente, Sonia Giguère avait une pile de livres de cuisine sur sa table de chevet. C’est ce qu’elle feuilletait avant de s’endormir. Passionnée d’art de la table, elle fonde Fleur d’olive en 2005, une compagnie qui se spécialise dans l’importation d’aliments fins.

Un coup du hasard
Rien ne prédestinait Sonia Giguère à la fondation de sa compagnie d’importation d’aliments fins. Détentrice d’un baccalauréat en design de l’environnement, elle travaille quelques années pour la compagnie de plastique de son père avant d’être vendeuse pour un service de pause-café. « Je vendais pour 268 % de mon budget, je valais deux vendeurs. C’est là que l’idée a germé, que je me suis dit qu’il y avait sûrement moyen de canaliser mon imagination et mon énergie afin de transformer ma passion pour la cuisine en métier. Mais je n’avais encore aucune idée comment y arriver », raconte-t-elle.

Un jour qu’elle faisait réparer sa cafetière espresso par son ami italien, celui-ci lui demande si elle est disponible pour l’aider à écouler une grande quantité d’huile d’olive qu’il venait tout juste d’acheter. Elle accepte et repart avec quelques caisses. Habituée des épiceries fines, elle se rend dans les boutiques qu’elle fréquente et propose sa marchandise. Contre toute attente, les caisses d’huile d’olive s’envolent à une vitesse folle. C’est à ce moment que tout devient clair pour Sonia.

« Je me suis dit que je ne pourrais pas gagner ma vie en vendant seulement de l’huile d’olive alors je me suis demandé ce qui irait bien avec ce produit », révèle la propriétaire de Fleur d’olive. Elle mise donc sur la fleur de sel et trouve rapidement une compagnie qui n’est pas présente au pays. Elle fait de même pour le vinaigre balsamique, en trouvant sur Internet un producteur avec qui elle se lie d’amitié. « J’ai suis allée lui rendre visite et, pendant trois jours, il m’a présentée à tous ses amis, des producteurs de produits extraordinaires », raconte-t-elle. À ces quelques contacts s’ajoutent les foires alimentaires internationales, où Sonia sélectionne des produits fins de première qualité, dont la confection artisanale porte la signature de maîtres passionnés et respectueux des traditions.

Comme de nombreux entrepreneurs, Sonia Giguère a commencé dans le sous-sol de sa maison, à Richelieu. Il y a quatre ans, elle a déménagé ses pénates à Marieville, où elle a la chance d’avoir un propriétaire coopératif qui lui a permis d’agrandir son entrepôt deux fois afin de répondre à la croissance constante de son entreprise. Aujourd’hui, Fleur d’olive distribue plus de 500 produits à travers le Canada, dont huiles de noix, vinaigres de fruits, sels de vin, truffes, chocolats du monde, confitures, glaze et panettones.

 

Les ingrédients du succès

La recette du succès de Fleur d’olive se résume en quelques ingrédients :

1 – Un bon mentor. À tous ceux qui veulent se partir en affaires, Sonia Giguère conseille la présence d’un mentor en qui on a pleinement confiance.

2 – L’amour de son métier. « C’est important d’aimer ce qu’on fait; c’est de cette façon qu’on ne voit pas les heures passer », mentionne celle dont le conjoint affirme qu’elle travaille environ 100 heures par semaine.

3 – Des subventions et un bon sens de l’organisation. « On ne peut pas partir une compagnie sans avoir mis de l’argent de côté pour survivre les premières années », affirme Sonia. La propriétaire de Fleur d’olive, en plus d’avoir investi ses économies personnelles dans la création de son entreprise, a reçu une aide financière de 10 000 $ de la part du CLD, ainsi qu’une bourse d’entrepreneuriat féminin décernée par Desjardins dans le cadre du Concours québécois en entrepreneuriat de la MRC de Rouville.

4 – Des relations de confiance. « Le fournisseur doit avoir confiance en toi parce qu’il débourse beaucoup d’argent pour la distribution de ses produits; mais tu dois aussi avoir confiance en ton fournisseur, en la marchandise qu’il va te remettre », explique-t-elle. Puis, par-dessous tout, il y a la confiance du client. « Je veux que les gens aient une confiance aveugle en mes produits. »

5 – Une vision à long terme. « Mon objectif était de couvrir le Canada après trois ans d’existence. C’est quelque chose qui a toujours été clair pour moi. » Ainsi, depuis les débuts, Sonia Giguère négocie l’exclusivité de ses produits pour le Canada entier.

6 – Une rigueur inébranlable. Sonia ne badine pas avec la qualité des produits qu’elle importe… et qu’elle fait produire. En effet, un autre coup du hasard lui a permis de développer, avec un producteur du sud de la France, sa propre collection de produits gourmets, qui comprend 16 variétés de moutardes méditerranéennes et 10 parfums de miels biologiques. Madame Giguère désire que les consommateurs, en voyant les produits Fleur d’olive, ne se posent aucune question et n’aient pas besoin de parcourir la liste d’ingrédients pour savoir qu’ils ont entre les mains un produit de qualité. « J’ai une liste d’à peu près trois pages d’ingrédients que je refuse pour les produits Fleur d’olive. C’est donc impossible d’y retrouver des colorants artificiels, de l’huile de palme, de l’aspartame, etc. », précise cette dernière.

 

Savourer le succès
Réelle passionnée, Sonia Giguère travaille jour et nuit pour faire de Fleur d’olive une entreprise renommée. Cette femme d’affaires hors pair, qui n’a pas peur de retrousser ses manches, vous réserve encore de bien belles découvertes culinaires.

 

3 réponses à “La recette gagnante de Fleur d’olive”

  1. sonia
    20 mai 2014 à 08:58

    Bonjour à vous,

    J’ai reçu en cadeau un de vos petits pots soit; moutarde et piment d’Espelette. Auriez-vous une recette pour que je puisse l’apprêter à quelque chose j’ai hâte de gouter.

    sonia caron
    soniafr@hotmail.ca
    819-791-6553

  2. Marie-Josée
    15 mai 2014 à 23:27

    Longue vie à Fleur d’Olive! Les produits sont exceptionnels. Sonia est une inspiration pour ceux et celles qui désirent réaliser un rêve, une passion. Elle est très passionnée dans tout ce qu’elle entreprend. En tant que consommatrice des produits Fleur d’Olive, je confirme que ses produits valent le détour. J’ai énormément de respect et d’admiration pour Sonia!

  3. Marie-claude
    11 novembre 2013 à 18:38

    C’est bon d’avoir de ses nouvelles ou quand je vois son camion de livraison. Bravo Sonia!!!!

Laisser un commentaire

Archives