Donner au suivant : Élise Couture et son mentor Luc Lacourse

« Elle est fonceuse, dynamique et intelligente : elle a tellement de solutions qu’elle manque de problèmes ! » Au bout du fil, Luc Lacourse ne tarit pas d’éloges sur sa protégée. « Je suis très fier d’être son mentor. »

C’est depuis août 2010 que Luc Lacourse et Élise Couture, directrice de l’Agence de développement des compétences en petite enfance de Rougemont (ADCPE), forment un duo « mentor-mentorée ». Un grand respect et une admiration mutuelle lient maintenant les deux partenaires. « Dans une relation de mentorat, je pense qu’il faut admirer notre mentor », estime Élise Couture, « et l’expérience et l’engagement de M. Lacourse sont admirables ! »

 

L’union fait la force

Élise Couture a fait appel au programme de mentorat d’affaires du CLD au Cœur de la Montérégie pour l’aider à concrétiser sa vision d’avenir pour l’agence, assurer sa pérennité et sa croissance. Réseau d’entraide et de partage des compétences, l’ADCPE offre ses services à l’ensemble des intervenants en petite enfance du Québec. « Ça fait bientôt sept ans qu’on existe : on est à un tournant de notre développement », explique Mme Couture. « Je cherchais une personne expérimentée qui m’aiderait à affiner ma prise de conscience, qui me ferait voir des opportunités de croissance que je n’aurais pas considérées avant. Ceux qui ont réussi avaient tous un maître pour les guider. »

Fort d’une riche carrière au sein du Mouvement Desjardins et au service de sa communauté, Luc Lacourse était le mentor tout désigné pour Mme Couture… malgré les craintes du principal intéressé : « J’avais un peu peur au départ parce que je ne connaissais rien des CPE », confie M. Lacourse. « Je me demandais ce que j’allais pouvoir apporter à Élise, qui possédait déjà une remarquable expérience. Puis je me suis dit qu’elle bénéficierait peut-être d’un regard extérieur comme le mien, qui pourrait lui apporter une nouvelle perspective. »

L’humilité et la solidarité sont les valeurs cardinales de M. Lacourse dans sa vision du mentorat : « J’ai travaillé dans une coopérative toute ma vie ; être mentor me permettait de continuer de coopérer. Donner au suivant, c’est ça le mentorat ! Et très souvent, on en apprend plus qu’on en donne. »

La paire s’est rapidement découvert des valeurs communes, une même philosophie de vie et de travail : « On a tous les deux le goût de servir », avance M. Lacourse. En ce sens, le mentor et sa protégée croient que la mission de l’ACDPE est fondamentale : « Par la formation des intervenants en petite enfance, on améliore la qualité de vie des enfants, nos citoyens de demain ! », affirme Élise Couture. « C’est une cause importante et je sais que M. Lacourse est très sensible à ça : il croit beaucoup au potentiel de l’humain. »

« Monsieur Lacourse dit souvent “qu’on est intelligents à plusieurs” : c’est une formule que j’ai retenue, qui est tout à fait dans l’esprit de l’agence », évoque Élise Couture.

Le mentor le confirme avec enthousiasme : « Former les gens qui vont prendre soin de nos enfants, je trouve ça merveilleux ! Des enfants bien entourés, bien éduqués, ça nous assure un avenir meilleur en tant que société. »

 

L’ADCPE : savoir-faire, savoir-être, savoir-devenir

L’histoire de l’ACDPE et de sa directrice générale est à la fois inusitée et inspirante. En 2004, l’Association des centres de la petite enfance Estrie-Montérégie confie à Élise Couture, alors consultante en ressources humaines, le mandat d’aider l’Association à mettre un terme à ses activités. Lors de l’assemblée générale, les membres expriment leur crainte de voir se perdre la mémoire collective de l’association. Au fil des discussions, le mandat d’Élise Couture se transforme : pour perpétuer la mission de l’Association, l’ADCPE est créée. « La cause m’a interpellée : je sentais que je pouvais faire une différence dans ce milieu-là », soutient Élise Couture. « La passion et le soutien des membres du C.A. m’ont convaincue de m’y engager. »

Aujourd’hui, l’ADCPE veille à bonifier la qualité des services de garde éducatifs en offrant ateliers, instruments de travail et services-conseils au milieu de la petite enfance, partout au Québec. On commence même à faire appel à ses services à l’extérieur de la province.

Le service le plus populaire de l’agence est le programme de cellules d’entraide, qui regroupe en ateliers de formation et de partage d’expertise les différentes professions du milieu de la petite enfance. Ces cellules d’entraide fonctionnent selon les principes directeurs propres aux CPE : savoir-faire, savoir-être et savoir-devenir. Les participants partagent leurs bons coups et reçoivent la visite d’un expert dans leur domaine. Par exemple, autour du thème du menu équilibré, la cellule de cuisiniers reçoit la visite d’une nutritionniste qui vient parler des nouvelles tendances en alimentation, et la cellule des éducatrices pouponnières visite un CPE qui a développé une approche écologique novatrice.

Le 16 juin, prochain, l’ADCPE tiendra son premier Gala des cellules d’entraide, qui rendra hommage aux compétences acquises par tout un chacun. Les activités de l’ACDPE restent ainsi toujours guidées par l’idée de mettre en commun les idées et les expériences et de souligner les bons coups, au profit de tous. « Monsieur Lacourse dit souvent “qu’on est intelligents à plusieurs” : c’est une formule que j’ai retenue, qui est tout à fait dans l’esprit de l’agence », évoque Élise Couture.

 

Les grands esprits

Cette année, à la fin de chaque rencontre des cellules d’entraide, Élise Couture distribue une feuille vierge aux participants, leur demandant de compléter la phrase : « Je repars avec… » Et pour sa part, avec quoi repart-elle de ses échanges avec son mentor ? « Chaque discussion avec M. Lacourse est significative. Il partage ma passion et on rit beaucoup aussi ! Je sors grandie de chacune de nos rencontres. »

Son mentor, tout naturellement, lui retourne le compliment : « Élise avait l’âme pour fonder cette entreprise. C’est une pionnière : ce qu’elle fait au Québec, c’est exceptionnel. Je suis convaincu que l’ADCPE va prendre de l’ampleur et devenir un incontournable dans le milieu de la petite enfance. »

 

Siège social
160, Amédée-Côté, Rougemont, Québec, J0L 1M0
Téléphone: (450) 469.4762
Télécopie: (450) 469.1608
Courriel: info@adcpe.com

1 réponse à “Donner au suivant : Élise Couture et son mentor Luc Lacourse”

  1. 6 décembre 2013 à 18:55

    on doit reproduire davantage ce genre d’initiative
    hélas, tous les chefs d’entreprise ne se rendent pas dispo pour faire du mentorat
    article intéressant
    merci à vous

Laisser un commentaire

Archives