Les saisons des Constructions Jonathan Laperle inc.

Jonathan LaperleLes propriétaires d’entreprises saisonnières donnent davantage que leur 100 % pendant une partie de l’année afin de cumuler les deniers qui se font généralement plus rares à l’arrivée du point mort de leur cycle économique annuel. Certains employés vivent de prestations d’assurance-emploi alors que d’autres assurent toujours la continuité des opérations de l’entreprise. Le secteur de la construction, dont fait partie l’entrepreneur général Jonathan Laperle, ne fait pas exception à cette règle.

Cet entrepreneur en construction de Saint-Paul-d’Abbotsford a connu, fort heureusement, un début d’année 2015 très occupé. Habituellement, cette période de l’année en est une où les chantiers sont moins actifs, comme peuvent en témoigner certains de ses confrères dans le même secteur. Jonathan Laperle n’a toutefois pas chômé! Il travaille présentement avec son équipe sur un important chantier de logements dans sa ville de résidence, ainsi qu’un autre dans les Cantons de l’Est, sans compter les contrats résidentiels ici et là. Il se lève donc très tôt pour s’occuper de ses chantiers et préparer sa journée ainsi que celle de ses employés.

De l’aube jusqu’en fin de soirée, Jonathan Laperle et son équipe construisent des développements immobiliers et des maisons neuves ou rénovent des bâtiments ancestraux. Ils ont des mois de travail intense devant eux. Pour Les Constructions Jonathan Laperle inc. et l’équipe de passionnés qui y œuvre, ces mois de travail soutenu représentent la plus belle période de l’année. Toutefois, malgré des années exceptionnelles où l’on peut apercevoir quelques chantiers tout au long de l’année, la saison de la construction s’échelonne réalistement sur environ 9 à 10 mois. Alors, de façon inévitable, l’hiver arrivera, et comme tous les ans, Jonathan devra mettre à pied quelques travailleurs.

J’ai la responsabilité de faire travailler mon équipe, ils ont des enfants, une famille à faire vivre.

On s’imagine souvent que la période creuse dans le secteur de la construction signifie « vacances » pour la majorité des travailleurs de ce domaine, leur dur labeur étant récompensé par quelques mois de congé. Il n’en est rien pour l’entrepreneur de Saint-Paul-d’Abbotsford. Issu d’une famille de 12 enfants, Jonathan Laperle connait la valeur d’un dollar et sait comment il faut travailler fort pour accumuler une certaine richesse. Il préférerait, et de loin, pouvoir garder tous ses employés. « J’ai la responsabilité de faire travailler mon équipe, ils ont des enfants, une famille à faire vivre », a-t-il déjà mentionné. D’autant plus que le gouvernement fédéral, avec la réforme de l’assurance-emploi de 2013, a justement mis la mire sur les travailleurs saisonniers. Les chômeurs fréquents doivent accepter tout travail convenable à partir de la septième semaine de prestations. Le mot convenable signifie un travail à moins d’une heure du domicile et dont le salaire atteint au moins 70 % de celui obtenu dans l’emploi précédent. Avec la constitution de notre territoire, ce phénomène de chômage occasionnel est fréquent.

Selon l’entrepreneur général, ses employés aimeraient mieux travailler à l’année. Ce n’est pas l’aspect saisonnier du travail qui donne envie à l’équipe des Constructions Jonathan Laperle inc. de se dépasser. Lorsqu’on choisit une carrière dans le domaine de la construction, c’est parce qu’on aime le travail à accomplir et que l’environnement de travail nous plaît. Parfois, certaines personnes envient les travailleurs saisonniers, mais en réalité, ces derniers s’exposent à une certaine forme d’instabilité. Un emploi à l’année permet d’avoir une sécurité financière, ce que ne possède pas le travailleur du secteur de la construction. De plus, les travailleurs de la construction ont parfois de la difficulté à travailler pendant la saison morte puisque personne ne désire vraiment les embaucher, sachant pertinemment qu’ils retourneront sur les chantiers le moment venu.

logo Jonathan LaperleQuoi qu’il en soit, le seul fait d’avoir 4 saisons ici au Québec, structure notre économie sans même que l’on s’en rende compte. L’entreprise Les Constructions Jonathan Laperle travaille fort pour trouver un juste équilibre, offrir un service de qualité à ses clients tout en ayant des employés motivés à l’année. Mais que ce soit dans le domaine de la construction, de la pêche, du tourisme ou encore de l’agriculture, les entreprises saisonnières comme celles des Constructions Jonathan Laperle devront toujours faire face à cette réalité et aux enjeux qui y sont associés.

 

Par Sébastien L'Heureux, conseiller aux entreprises

Laisser un commentaire

Archives