5 fonctions que les dirigeants qui réussissent maîtrisent parfaitement

Un chef d’entreprise, qu’il soit débutant ou expérimenté, se doit de connaître les principales fonctions de son entreprise et posséder la polyvalence nécessaire afin de bien les exécuter.

Ces cinq fonctions sont les suivantes :
1. La gestion des ressources humaines
2. La fonction marketing
3. La fonction production
4. La fonction financière
5. La fonction des achats

Ces cinq fonctions sont vitales au bon fonctionnement de l’entreprise. Si, par exemple, l’administration n’a pas validé les documents de commandes auprès d’un fournisseur de matière première, la fabrication de produits ne pourra pas se faire, pas de produit fabriqué égale pas de vente et donc pas d’entrée d’argent, d’où un problème de fonds de roulement découlant du manque de liquidité. Comme on peut le déduire avec cet exemple, l’entrepreneur est comme un chef d’orchestre qui prend chaque fois un chapeau différent, en s’assurant que tout va pour le mieux dans son entreprise.

La gestion des ressources humaines
Considérée comme l’une des fonctions cruciales de l’entreprise, la gestion des ressources humaines (GRH) prend en charge le management du capital humain de l’entreprise. Le facteur humain est aujourd’hui un élément déterminant pour le maintien de la compétitivité. Sur des marchés hyperconcurrentiels, les entreprises se démarquent désormais par la compétence, l’intelligence et la créativité que recèlent leurs ressources humaines. La GRH s’articule autour de trois fondements clefs : l’acquisition, le développement et la fidélisation du capital humain. Dans un premier temps, l’acquisition des ressources revient à planifier les besoins réels de l’entreprise en termes d’effectifs et de compétences. Cela passe par une réflexion sur l’évolution des activités et des métiers de l’entreprise et sur la structure des qualifications et des compétences qu’elle possède réellement. En ciblant ses besoins, l’entreprise se prémunit contre les travers des recrutements mal préparés. Le processus de recrutement prend en considération le besoin de l’entreprise, ses contraintes budgétaires ainsi que les compétences demandées et offertes. De plus en plus, les entreprises s’orientent vers le recrutement d’employés à hauts potentiels intellectuels et dotés de compétences analytiques avancées et d’une créativité importante. Les employés possédant de telles qualités formeront le noyau central des entreprises performantes.

Le développement du capital humain consiste, quant à lui, à promouvoir les compétences des employés et à développer leurs capacités professionnelles (formation continue, gestion de carrière, évaluation du rendement et de la compétence, etc.). Obtenir du capital humain de valeur n’est pas toujours suffisant afin d’être compétitif, il est primordial de former des personnes aux compétences spécifiques dans l’entreprise afin de renforcer leur capacité à innover.

Finalement, il est impératif de mettre en place une pratique de fidélisation des meilleurs employés afin d’éviter leur départ pour la concurrence. Chaque employeur se doit d’améliorer la motivation de son personnel et leur satisfaction au travail. La rémunération, la gestion dynamique des carrières ou encore les programmes de bien-être au travail sont autant de leviers d’actions possibles.

La fonction marketing
Analyse, programmation, politique de prix et de promotion, conditions de vente à crédit ou avec remises, canaux de distribution, etc. Toute action de gestion permettant de promouvoir et d’augmenter les ventes de biens et/ou services de l’entreprise relève de la fonction marketing. Une entreprise qui réussit est une entreprise qui sait vendre, qui fidélise ses clients et qui a une réputation confirmée par son marché. Dans une telle perspective, les entrepreneurs auraient avantage à maîtriser davantage les subtilités de la vente que les techniques de production. Si l’automatisation et les ordinateurs ont grandement amélioré la qualité des produits et les délais de production, vendre à une clientèle de plus en plus au parfum des tendances et attentionnée sur le prix est autrement plus délicat. Il faut toujours vendre avant de produire, c’est la meilleure façon de réussir en affaires. Dans ce cadre, l’entreprise devra établir des politiques de produit / service, de prix, de promotion, de distribution et de gestion de la force de vente. Anticiper les besoins des clients, répondre au mieux et au plus vite à leurs attentes, être en permanence à leur écoute, tout en veillant à la mobilisation de l’équipe de vente, constituent aujourd’hui les objectifs phares de la fonction commerciale.

La fonction production
Cette fonction assure la production de biens ou service en respectant les contraintes de production, on y retrouve principalement la qualité du produit/service, le budget de production, le coût de production et les délais de fabrication. Dans le secteur industriel, la production, essentiellement matérielle, s’effectue dans des usines ou des ateliers et est supervisée par des ingénieurs, des techniciens, des contremaîtres ou autres employés de manœuvres. Toutefois, avec l’arrivée de la mécanisation et l’avènement des robots et automates, les machines tendent à remplacer les ouvriers sur les chaînes de production, l’industrie automobile étant un très bon exemple.

La fonction financière
Tout le monde le sait, lorsque vous dépensez plus que ce que vous gagnez, vous serez appelé à disparaître en même temps que les biens que vous vous êtes procurés. Il en va de même pour une entreprise. En effet, une entreprise qui utilise plus de ressources financières qu’elle n’en crée est amenée à terme, à disparaître. Le responsable financier de l’entreprise est appelé à résoudre les difficultés associées aux plans de financement des investissements de l’entreprise, à la préservation de son équilibre financier et à la sécurité des ressources financières de l’organisation. Comment évaluer et prévoir les besoins de financement? Où trouver les ressources nécessaires à la couverture de ces besoins? À quel coût? Comment utiliser au mieux les fonds investis et en faire un usage efficient? Quels sont les défis financiers actuels et les moyens d’y faire face? Toutes ces questions et bien d’autres encore sont posées et analysées par la fonction financière de l’entreprise, les gestionnaires étant chargés de trouver les réponses appropriées. La mission première de la fonction financière est donc de veiller à la disponibilité des ressources nécessaires au fonctionnement de l’entreprise, à les développer et à les contrôler dans un souci d’efficience.

La fonction achat
Par cette fonction, on doit se mettre en contact avec des fournisseurs, négocier les prix de matières premières, instaurer une relation de confiance : l’objectif est d’avoir des matières premières au prix le plus bas, sans oublier la qualité, des conditions de paiement les plus longues possible avec des délais de livraison les plus courts. Il faut comprendre que plus les délais de livraison sont longs, plus le chef d’entreprise est obligé de maintenir un niveau de stocks élevé et plus ça coûte cher. Les conditions de règlement, pour les premières commandes avec un fournisseur, sont souvent ce que l’on appelle « on delivery », c’est-à-dire que vous devrez payer dès la réception de votre marchandise. Plus vous commanderez, plus les conditions de règlement s’allongeront. Un petit conseil, il vaut mieux avoir plusieurs fournisseurs et ne pas être à la merci d’un seul, qui fera la pluie et le beau temps dans l’entreprise, par exemple, par une augmentation abusive des prix.

Comme vous pouvez le constater, être chef d’entreprise n’est pas de tout repos, mais il est un choix de carrière plus que valorisant. Les marchés évoluent rapidement, les entreprises sont de plus en plus complexes et performantes, ce qui sous-entend que le rôle des dirigeants d’aujourd’hui n’est plus seulement celui d’un « patron » bien assis dans son siège capitonné en cuir, mais bien celui d’un chef d’orchestre donnant l’exemple et maîtrisant parfaitement les paramètres de sa fonction.

 

Laisser un commentaire

Archives