Franchir le cap du 5 ans

Vous pensez vous lancer en affaires? Vous vous questionnez sur la pérennité de votre entreprise? Vous avez entendu parler de ces statistiques qui mentionnent que les 5 premières années de vie d’une entreprise sont primordiales pour sa survie? L’étude du gouvernement du Québec Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec produite en 2008 mentionne effectivement que les trois à cinq premières années d’activités d’une entreprise sont des seuils particulièrement importants dans la durée de vie de celle-ci.

Il faut savoir que le cycle de vie des entreprises diffère pour tous et s’apparente grandement à celui des organismes vivants. Des entreprises naissent, plusieurs grandissent, certaines rencontrent des difficultés et ferments leurs portes, bien d’autres vieillissent et plusieurs finissent par disparaître. C’est ce qui permet à l’économie de rouler et à certains entrepreneurs de développer leur part de marché et de se démarquer face à la concurrence.

Il a en effet été prouvé que plus la concurrence est faible, plus le taux de survie de l’entreprise est élevé. Mais ce facteur n’en est qu’un parmi bien d’autres. L’entrepreneur part souvent à son compte par passion, par désir de se réaliser, voir même pour concrétiser un rêve. Il doit cependant être prêt à y investir du temps et de l’argent, bien s’entourer, apprendre à se démarquer et être ouvert à développer son esprit entrepreneurial. C’est d’abord et avant tout en s’outillant qu’il pourra faire face aux premières années de vie de son entreprise. Voici donc quelques pistes pour ne pas vous retrouver telle une simple statistique dans des données entrepreneuriales concernant la survie des entreprises.

 

1. Planifiez vos affaires

Il ne faut pas prendre de risque excessif. Tout doit d’abord être planifié. En élaborant un bon plan d’affaires, vous pourrez ainsi mieux cibler les besoins de la clientèle, votre marché, la concurrence, établir vos prix et vos stratégies promotionnelles. Déterminez des objectifs réalistes à atteindre. Pour ce faire, effectuez une bonne étude de marché, elle vous permettra de mieux connaître l’ampleur de la demande dans votre secteur d’activité et vous pourrez ainsi adapter vos produits ou services selon les préférences de la clientèle. Le temps que vous investissez dans la préparation de votre projet vous sera rapidement récompensé.

 

2. Développez votre expertise

N’hésitez pas à parfaire votre savoir-faire. Évitez de vous éparpiller dans votre offre de service et au besoin, aller chercher de la formation dans votre domaine. Plus vous maîtriserez votre produit ou votre service, plus vous serez en confiance face à vos clients. Rien de tel que l’expérience, l’expertise et le talent dans votre domaine pour vous permettre d’avancer dans votre secteur d’activité!

 

3. Prévoyez vos investissements

Bien que la grande majorité des propriétaires d’entreprises du Québec (84 %) démarrent avec des investissements de moins de 100 000 $[1], vous devez y penser! Ne sous-estimez pas l’investissement de temps et d’argent que vous devrez mettre dans votre entreprise au cours des premières années de vie et ne surestimez pas vos revenus! Le financement est la base de votre entreprise, s’il vient à en manquer, il y a de bonnes chances que l’entreprise devra cesser ses activités même si le potentiel était présent. De plus, si vous avez un bon fonds de roulement, cela vous aidera auprès des institutions financières à obtenir du financement futur. Certains organismes offrent un éventail de ressources pour aider les entrepreneurs et les conseillers dans leurs démarches. Informez-vous auprès de votre CLD.

 

4. Pensez à vos finances

Avoir une entreprise et en assurer sa pérennité, c’est aussi comprendre les chiffres qui en émanent! Assurez-vous de comprendre les concepts financiers de base, effectuer des tâches telles que le budget, comprendre les analyses financières et la tenue de livres. Vous vous sentez un peu perdu avec toutes ces notions? Ayez un comptable de confiance, qui pourra prendre le temps de vous expliquer ces différentes modalités.

 

5. Sachez vous entourer

Savoir s’entourer, c’est aller chercher les meilleurs pour vous accompagner dans vos démarches d’affaires, que ce soit au sein de l’équipe que vous désirez former pour votre entreprise ou pour vous, en étant accompagné par un mentor. Être entouré d’entrepreneurs permet de mieux saisir l’esprit entrepreneurial et parfois d’obtenir quelques conseils qui pourraient vous aider à cheminer. Ainsi, n’hésitez pas à briser votre isolement : imposez-vous des rencontres avec d’autres entrepreneurs, allez aux événements organisés par une Chambre de commerce, parlez de votre entreprise avec des amis, etc. Vous y trouverez sans doute de nouveaux contacts, vous pourrez également prendre un peu de recul sur vos activités professionnelles et vous ouvrir vers de nouvelles perspectives tout en faisant le plein d’énergie nécessaire à la poursuite de vos objectifs.

 

6. Définissez votre marketing et vos stratégies promotionnelles

Si vous connaissez bien votre marché, il vous sera plus facile de vous emparer de quelques parts de ce dernier! Pensez à offrir un produit unique ou moins cher que celui de votre plus proche concurrent. Démarquez-vous! Votre produit ou votre service doit être attrayant pour le client. Mais surtout, soyez prêt! Le client cherche une offre intégrée, tout doit être prêt afin de répondre à son besoin.

 

7. Restez motivé!

Se lancer en affaires n’est pas de tout repos! Vous vivrez sans doute de très beaux moments et d’autres périodes plus difficiles. C’est à ce moment que votre personnalité entrera en jeu. Demeurez positif, cherchez des solutions, soyez proactif; bref, vivez l’entrepreneuriat à fond!

 

 


[1] Source: Indice entrepreneurial québécois 2013, Fondation de l’Entrepreneurship en collaboration avec la Caisse de dépôt et placement du Québec.

 

Laisser un commentaire

Archives