Le Pacte rural en 5 projets inspirants

Les sept dernières années ont vu naître de merveilleux projets dans le cadre du Pacte rural de la MRC de Rouville. Ce programme de subvention issu de la deuxième politique nationale de la ruralité (PNR) a laissé des traces positives pour les communautés de la région. En marge du début de la troisième édition de la PNR, voici cinq types de projets du pacte rural qui ont eu un impact significatif sur le territoire de la MRC de Rouville.


Moi, j’achète local
La Chambre de commerce au Cœur de la Montérégie se devait de trouver une façon d’encourager les citoyens de la MRC à consommer davantage auprès des commerces de proximité. L’implantation d’un nouveau programme d’achat local en 2013, permettant de faire la promotion des commerçants, des produits et services, ainsi que des activités organisées sur le territoire, allait de soi. Ce programme a permis à l’organisme de bonifier considérablement la visibilité de ces commerces par le biais d’un site Web tout en augmentant son membership. Les 15 000 $ fournis par le Pacte rural ont permis des retombées locales immédiates et auront des répercussions positives pour les années à venir.

 

Création d’un marché public saisonnier à Marieville et marché public de Saint-Césaire
On ne peut imaginer la MRC de Rouville sans marché public. La densité de producteurs agricoles qui offrent année après année des produits frais et de qualité est certainement une particularité de la MRC qui se doit d’être mise en valeur; d’autant plus qu’un marché public est un lieu privilégié pour favoriser le rapprochement entre le producteur et le consommateur, bien souvent résident du coin. Quoi de mieux pour intégrer les nouveaux citoyens rouvillois! Bien que l’aventure du marché public de Saint-Césaire ne se soit pas poursuivie au-delà de 2009, celle du marché public de Marieville en est rendue à sa 3e saison en 2014. Dans les deux cas, le Pacte rural était présent pour soutenir financièrement les projets grâce à une subvention totalisant 44 373 $.

 

Famille Pro Études
Si la MRC de Rouville était un jeune, il serait fier d’appartenir à une famille qui l’encourage à persévérer dans ses études. Né d’une puissante mobilisation du milieu, le projet de Famille pro études est la suite logique de Zone pro études qui lui, visait essentiellement à sensibiliser les entreprises de la région aux valeurs de la persévérance scolaire. Quant à Famille pro études, projet initié par l’école secondaire Paul-Germain-Ostiguy, il a pour objectifs de sensibiliser les familles à l’importance de la persévérance scolaire, d’outiller les familles à mieux agir et encourager les jeunes dans leur processus de persévérance scolaire ainsi que de leur permettre de s’afficher en faveur de l’éducation. Le projet s’est échelonné sur trois ans afin de pouvoir couvrir toutes les écoles primaires et secondaires de la MRC. Tout projet mobilisateur part d’un élément déclencheur et dans la MRC de Rouville, nul doute que le haut taux de décrochage scolaire en était un d’importance. En reprenant l’adage que « ça prend toute un village pour élever un enfant », Famille pro études a relevé le pari qu’ensemble, nous pouvons faire la différence en misant sur la persévérance. En tout, les 39 600 $ provenant du Pacte rural auront contribué à faire de la génération montante une des plus fière et persévérante.

 

Construction et aménagement d’un bureau d’information touristique et de mise en valeur de l’agroalimentaire dans la MRC de Rouville
Si vous connaissez bien la région, vous n’êtes pas sans savoir que la MRC de Rouville regorge d’attraits agroalimentaires et touristiques. Pour la manne de voyageurs qui emprunte la route des Patriotes et l’autoroute des Cantons-de-l’Est, un arrêt s’impose au Bureau d’information touristique de Richelieu. Doté d’un comptoir d’accueil et d’une salle multifonctionnelle, le CLD y a aussi récemment aménagé la boutique Les Inédits permettant ainsi la mise en valeur des produits locaux. La salle, tout comme le terrain extérieur, peuvent être utilisés par la population de la MRC pour réaliser des expositions, pour y présenter des conférences ou pour toutes autres formes de manifestations culturelles. Le Pacte rural a agi surtout comme levier financier en y injectant 199 000 $ pour la bâtisse et 7 300 $ pour la boutique.

 

Acquisition d’une scène mobile extérieure, foires et activités, bien équipées !
Bonne nouvelle! La récurrence des dépenses en matière d’équipements ne sera plus un frein au déploiement de manifestations culturelles dans la MRC de Rouville. Grâce aux projets d’acquisition d’une scène mobile extérieure par la Ville de St-Césaire ainsi que l’achat d’équipements tels que chapiteaux, tables, chaises, etc. par la municipalité d’Ange-Gardien, les multiples besoins pour la tenue d’événements de culture, de loisirs et communautaires seront en grande partie comblés. L’impact de ces projets se fera également sentir dans les autres communautés de la MRC puisque le facteur mobilité a été pris en compte afin de favoriser le déploiement des équipements et de la scène aux quatre coins du territoire, en plus de pouvoir s’adapter aux différents événements. Le Pacte rural a injecté au total 137 300 $ pour ces deux projets dont les retombées se font déjà sentir et seront également importantes pour les années à venir.

 

Il a fallu du travail et de l’acharnement pour s’assurer que les projets répondent aux critères et conditions du Pacte rural. La démarche qui a mené à la réalisation de ces projets ne s’est pas faite sans heurts. Mais comme dans la plupart des projets qui ont été soutenus par le Pacte rural, le conseiller en développement rural a accompagné les promoteurs et continue de leur offrir un service-conseil dans l’objectif de poursuivre cette visée d’amélioration continue du développement des communautés. La prochaine politique nationale sur la ruralité est à nos portes et elle ne déviera pas de cet objectif!

 

Laisser un commentaire

Archives