F. Ménard : quand la qualité fait toute la différence!

Fondée en 1961 à Ange-Gardien par Fulgence Ménard, l’entreprise d’élevage et de production porcine est aujourd’hui une force économique et la fierté de la région. Avec ses 900 employés, les défis sont grands et nombreux pour F. Ménard qui produit annuellement 15 % du porc québécois. Afin de demeurer compétitif, le mot d’ordre est simple : la qualité! Voyons comment cette entreprise aujourd’hui dirigée par les trois fils de M. Ménard  se distingue en matière de production, de bien-être animal et d’environnement.

Ce n’est pas un hasard si l’entreprise, qui emploie présentement 900 travailleurs, vient de recevoir deux prix très prestigieux en 2013 et 2014. F. Ménard a remporté en 2013 le prix de l’entreprise exportatrice de l’année lors du Gala canadien de l’Exportation agroalimentaire. Cette distinction est décernée à une compagnie qui s’est particulièrement démarquée sur la scène internationale au cours des trois dernières années par son approche stratégique en matière d’exportation. Pour Geneviève Ménard, conseillère en communication de l’entreprise gardangeoise, c’est la maîtrise de toutes les étapes de production qui fait la différence en matière d’exportation : «En maîtrisant toutes les étapes de production de a à z, nous sommes en mesure d’assurer une qualité supérieure à nos partenaires. Ainsi, les clients savent qu’ils auront un produit de choix. Ça facilite l’exportation» indique-t-elle. D’ailleurs, l’entreprise répond aux hauts standards de la certification Porc Europe mais aussi à la HACCP (Hazard Analysis and Critical Control Points), dont l’équivalent en français est « analyse des risques et maîtrise des points critiques » en matière de salubrité.

Voilà donc une répercussion directe de l’investissement de 14 millions de dollars à l’usine d’abattage et de découpe d’Ange-Gardien pour la production de produits spécialisés. «Avec cet investissement, nous avons consolidé notre présence partout dans le monde, mais surtout au Japon, car nous pouvons maintenant leur offrir de la viande “chilled” qui est une technique de congélation qui permet au porc de demeurer frais», explique Geneviève Ménard.

En janvier 2014, l’entreprise s’est encore distinguée sur le plan de la qualité au prestigieux Gala DUX qui vise à motiver et à mobiliser les initiatives qui contribuent à l’amélioration de l’état de santé de la population via l’alimentation. C’est avec une grande fierté que l’équipe F. Ménard a accepté le trophée « Meilleur produit alimentaire amélioré – Grande entreprise ». Encore là, le contrôle de toutes les étapes de production a aidé l’entreprise à se distinguer. Aucun antibiotique ni aucune hormone de croissance utilisés comme facteurs de croissance en engraissement ne sont utilisés chez F. Ménard. De plus, le client peut retracer où, quand et par qui a été produit chaque groupe d’animaux, en plus de savoir de quoi il a été nourri. Cette traçabilité est possible pour toutes les étapes de la production.

Les dirigeants de la compagnie ont le respect de l’environnement au cœur de leurs valeurs.

Bien-être animal et environnement
Avec sa production d’un million de porcs par an et 70 % de sa production destinée à l’exportation vers une cinquantaine de pays, l’entreprise tient à se démarquer comme une leader du bien-être animal et de l’environnement.

Pendant l’élevage en ferme, lors du transport ou au moment de l’abattage, la préoccupation première est de respecter les besoins fondamentaux et les comportements naturels des porcs. Depuis 2005, F. Ménard utilise un système novateur qui endort les porcs avant leur abattage. Ce procédé exclut tout stress : «En plus du bien-être animal, cette technique d’abattage améliore indéniablement la qualité de la viande», assure Geneviève Ménard.

Sur le plan environnemental, la production multi-site de la compagnie s’assure d’être toujours à la fine pointe de la technologie. «Les dirigeants de la compagnie ont le respect de l’environnement au cœur de leurs valeurs. Ce n’est pas juste pour se conformer aux normes. Ils y croient vraiment» ajoute Geneviève Ménard. L’entreprise a été la première au pays à utiliser de la phytase dans la moulée afin de diminuer la quantité de phosphore dans le lisier. D’ailleurs, avec un investissement de 2 millions de dollars en 2007 dans le système Biofertile, ils traitent annuellement une énorme quantité de lisier qui permet d’obtenir un engrais organique prêt à être valorisé aux champs.

 

Le plus important employeur de la région
En tant que plus important employeur de la région, l’entreprise doit faire face à plusieurs défis sur le plan des ressources humaines. Non seulement est-elle en constante période d’embauche, mais les postes à combler sont très variés. Encore là, la notion de qualité doit s’appliquer. «Sur le plan des ressources humaines, un des grands défis est de mettre le bon employé dans le bon département. Nous offrons une variété impressionnante d’emplois liés à différents métiers», ajoute Geneviève Ménard. Que ce soit dans la découpe de viande ou le travail avec les animaux, il faut la bonne personne au bon endroit.

De plus, la situation géographique de la municipalité se veut également un défi. «Nous misons maintenant beaucoup sur le transport en commun. Heureusement, un autobus provenant de Montréal dessert notre ville tous les jours» indique-t-elle.

Ce qui aide l’employeur à se démarquer pour intéresser le personnel, c’est une série d’avantages offerts. De bons salaires, des assurances collectives et des banques d’heures de maladie se veulent de véritables incitatifs à l’emploi. La formation au sein de l’entreprise est également valorisée et encouragée.

L’employeur travaille constamment à améliorer l’environnement de travail en misant sur la sécurité, la motivation et le respect. À titre d’exemple, afin d’améliorer le quotidien des employés, un gymnase est mis à leur disposition. Le bonheur du personnel est au centre de la vision de F. Ménard.

Si aujourd’hui F. Ménard est un véritable leader national dans l’industrie de la production porcine, c’est que depuis plus de 50 ans, ses standards de qualité n’ont cessé de se préciser et de se raffiner. Fulgence Ménard, toujours impliqué dans l’entreprise, sait qu’elle est désormais entre bonnes mains.

 

Laisser un commentaire

Archives