Financer la technologie et l’innovation, une tâche ardue, mais possible !

Dans un marché global aussi concurrentiel que celui dans lequel nous évoluons aujourd’hui, il vous sera très utile de posséder, au sein de votre entreprise, des systèmes adaptés afin de vous donner un avantage concurrentiel non négligeable. Accroître la rentabilité et la productivité grâce aux technologies appropriées, c’est possible. Dans l’ultime objectif de tirer le maximum de votre entreprise, vous aurez besoin de doigté, d’ingéniosité, de persévérance et… de financement.

Avant même d’établir une stratégie de financement, il est important que vous établissiez l’envergure de votre projet ainsi que vos réels besoins. Cela fait, plusieurs solutions pourraient s’offrir à vous. Que ce soit les institutions financières traditionnelles, le financement public, les crédits d’impôt, les incubateurs d’entreprises ou encore votre investissement personnel, une solution existe certainement. Voici quelques pistes :

Le financement public

La voie du financement public nécessitera de votre part une certaine dose de patience. Faire la demande pour un crédit d’impôt, une subvention ou encore un prêt pour l’implantation d’une technologie demande de remplir de nombreux documents qui démontrent que vous remplissez les conditions et exigences relatives au financement demandé. La majorité du financement, par exemple en R & D, est déployé dans le milieu universitaire. Votre entreprise devra donc travailler en collaboration avec ce dernier afin d’obtenir l’aide financière désirée.

Voici quelques exemples de ressources financières gouvernementales dont vous pourriez bénéficier :

Le prêt ÉNERGIE destiné aux agriculteurs : Ce prêt est offert par Financement agricole Canada (FAC) et vise à aider les producteurs et agro entrepreneurs qui souhaitent se procurer l’équipement nécessaire à la production d’énergie renouvelable.

Recherche scientifique et développement expérimental – Programme d’encouragements fiscaux : Le programme de la recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE) est un programme incitatif fiscal fédéral destiné à encourager les entreprises canadiennes de toutes les tailles et de tous les secteurs à effectuer de la recherche et du développement (R & D). Administré par l’Agence du Revenu du Canada (ARC), le programme est la plus importante source d’appui du gouvernement fédéral pour la R & D industrielle.

Crédit d’impôt pour des services d’adaptation technologique : Cet incitatif fiscal provenant du Ministère du Revenu du Québec est applicable à toutes les industries. Il a été mis en place afin d’appuyer les entreprises dans la collecte et le traitement de l’information stratégique, l’innovation, la recherche et la collaboration avec d’autres partenaires du secteur des affaires. La priorité de ce programme est le financement, la recherche primaire, le développement technologique avant commercialisation, la commercialisation et le partage d’information.

Crédit d’impôt pour le design de produits fabriqués industriellement (volet design industriel) : L’objectif est d’aider les entreprises québécoises à avoir recours au design industriel pour leur permettre d’améliorer la compétitivité de leurs produits fabriqués industriellement et de générer un maximum de retombées économiques au Québec, en tenant compte des contraintes concurrentielles sur le marché mondial. Administré par Revenu Québec (RQ), ce dernier peut accorder à une société ou à une société de personnes, un crédit d’impôt pour le design industriel relatif aux dépenses salariales engagées à l’interne pour un designer ou d’honoraires d’un designer externe.

Le Fonds Bio-Innovation : Ce programme provenant du Centre québécois de valorisation des Biotechnologies, vise à donner un soutien aux entrepreneurs qui cherchent à réaliser leurs projets d’innovation technologique, en leur offrant de l’aide financière ainsi qu’un soutien en affaires.

Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI) : Découlant du Conseil National de Recherches Canada (CNRC), le PARI fournit du soutien financier aux petites et moyennes entreprises admissibles au Canada qui désirent mettre au point des technologies.

Fondation Canadienne pour l’Innovation (CFI) : Mise sur pied par le gouvernement du Canada, cette entité aide à financer les infrastructures de recherche, particulièrement dans le monde universitaire, mais aussi dans le secteur des soins de santé et le secteur des organismes à but non lucratif.

Réseau entreprises Canada : Il s’agit d’un portail créé par Industrie Canada où vous y trouverez des renseignements sur le financement, les ressources humaines, le développement de produits, le marketing, la propriété intellectuelle, la recherche et l’établissement des prix. Vous y trouverez également des outils de diagnostics ainsi que des articles traitant de technologie et d’innovation.

 

Les programmes touchant l’innovation et les technologies énumérées ci-dessus ne constituent pas une liste exhaustive, mais demeurent un bon départ pour votre recherche de financement. Notez qu’il existe au-delà de 180 programmes d’aide gouvernementale de tout genre afin de supporter les entreprises dans différents secteurs d’activités, passant des arts visuels à l’aérospatial. Concernant le financement public, n’oubliez pas de consulter les Centres Locaux de Développement (CLD), les Sociétés d’Aide au Développement des Collectivités (SADC), les Centres d’Aide aux Entreprises (CAE), Investissement Québec, Emploi Québec (EQ), le Ministère des Finances et de l’Économie du Québec (MFEQ), Développement Économique Canada (DEC), le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), ainsi que la Banque de Développement du Canada (BDC). Ces différents organismes et ministères pourraient avoir des programmes pouvant vous convenir.

Les anges financiers
Les anges financiers sont généralement de riches entrepreneurs ou des cadres d’entreprises retraités qui investissent directement dans les PME. Ces entrepreneurs sont de véritables chefs de file dans leur domaine respectif et sont toujours à l’affût de nouveaux investissements. Ils sont des partenaires uniques et leur investissement ne se limite pas à l’aspect financier, ils font aussi profiter l’entreprise de leur expérience et de leurs connaissances en gestion. Anges Québec est un organisme regroupant de tels investisseurs, mais bien d’autres anges financiers existent sans pour autant faire partie de cette organisation. La répartition des investissements est variée : santé et bien-être, technologies de l’information, web, télécom, technologies propres, manufacturier, etc.

Le capital de risque
Les sociétés de capital de risque cherchent régulièrement des entreprises qui possèdent un fort potentiel de croissance et qui mettent en marché des produits et services pouvant atteindre le marché mondial.  Les entreprises prospères fondées sur la R & D et la technologie peuvent obtenir ce type de financement. Les investisseurs en capital de risque demandent généralement une participation dans l’entreprise afin de la supporter à établir un plan d’affaires viable, mais comportant un risque important.

Le financement bancaire
Évidemment, ne négligez pas votre institution financière dans le financement de vos projets à teneur technologique. Le financement conventionnel via les produits tels que le prêt de capital, le prêt d’exploitation ainsi que le financement subordonné, peut représenter un ensemble de solutions très valable pour mener vos projets à terme.

Comme vous pouvez le constater, une multitude d’alternatives s’offre à vous, dont le seul et unique objectif est de supporter votre entreprise. Il ne s’agit par contre pas d’argent disponible sans que vous ne soyez obligé de lever le petit doigt ! Les programmes existent, maintenant, il n’en tient qu’à vous de déployer les efforts afin d’y avoir accès !

 

 

Laisser un commentaire

Archives