Vignobles — maîtres de « chais-nous »

L’industrie vinicole au Québec connaît à l’heure actuelle une formidable effervescence. Il n’y a pas si longtemps, tout était à faire dans ce domaine. Depuis quelques années, cette industrie ne cesse de se développer. Au cœur de cette lancée se trouvent des hommes et des femmes qui font la différence : les maîtres de chais. On peut dire que cette profession est jeune en terre québécoise. De tous les maîtres de chais interrogés, il n’y en a pas un qui possède le même parcours professionnel. Mais en quoi consiste ce métier? Le maître de chais est le responsable des soins à donner aux vins et aux alcools entreposés dans un chai ou une cave. En collaboration avec l’œnologue, il supervise toutes les opérations qui conduisent à l’élaboration des produits. Il se spécialise aussi bien dans les vendanges que dans l’élaboration du vin. C’est le maître incontesté des lieux. C’est lui qui tranche, qui assume et qui veille à tout. Mais comment respecter les règles de l’art d’un domaine aussi traditionnel et innover à la fois? Chacun a sa petite idée.

Les experts sont formels : le millésime 2012 issu des vignobles québécois sera exceptionnel. Le cocktail météorologique des derniers mois a été idéal pour donner naissance à des vins de qualité exceptionnelle. L’année 2012 promet l’un des meilleurs millésimes de toute l’histoire viticole du Québec. Voilà un souci de moins pour les producteurs qui doivent parfois faire preuve de créativité pour créer des vins de qualité. Heureusement, la région regorge d’artisans passionnés qui doivent faire preuve d’innovation jour après jour dans leur travail. Le métier de maître de chais revêt une importance capitale pour cette industrie florissante québécoise.

Vignobles: les maîtres de chais innovent!

Vignoble Les Petits Cailloux
Maître de chais :
Martin Lavertu

« L’innovation c’est à la fois faire preuve d’inventivité quand les problèmes arrivent et avoir une vision claire de son développement » explique d’entrée de jeu Martin Lavertu, maître de chais. Savoir trouver des solutions est une qualité sine qua non à ce métier. « À titre d’exemple, lors de la plantation de nos vignes, le sol était tellement rocailleux que nous avons fini par utiliser un marteau-piqueur pour faire les trous. Nous avons bien fait, car ce sol donne une bonne minéralité à nos produits » indique celui qui a œuvré dix ans dans le domaine informatique avant de se lancer dans sa véritable passion qu’est le vin.

En ce qui concerne le développement, l’entreprise se consacre à l’amélioration des produits actuels tout comme à l’élaboration d’autres produits uniques. « Nous travaillons présentement sur un vin fortifié au brandy français aromatisé au sirop d’érable ainsi que sur un vin passerillé glacé. Une fois nos produits bien implantés, nous voulons exporter vers l’Asie », explique le dynamique homme d’affaires.

Le vignoble Les Petits Cailloux a été acquis en 1999 par le couple formé de Martin Lavertu et Françoise Goudreault. Les passionnés entrepreneurs ont monté de toutes pièces cette entreprise familiale en passant de la plantation des vignes jusqu’à l’élaboration de vins ayant déjà remportés de prestigieux prix tant au niveau local qu’international. L’entreprise est située au pied du mont Yamaska à Saint-Paul-d’Abbotsford.

 

Les Artisans du Terroir
Maître de chais : Réjean Guertin

Pour Réjean Guertin, qui a travaillé dans le domaine du contrôle de la qualité avant de se lancer dans le domaine vinicole, le métier de maître de chais se veut un aboutissement. Pour ce passionné, l’innovation consiste à toujours sortir des sentiers battus. Son vin d’hiver au chocolat en est une belle preuve. Ce vin est un assemblage innovateur de cépages et d’une infusion de chocolat noir pur d’origine São Tomé. « Mon secret consiste à toujours explorer de nouvelles avenues afin d’utiliser et de mettre en valeur ce que la nature a à nous offrir » indique celui qui propose plus d’une douzaine de produits à boire.

Situé au pied du mont Yamaska, à Saint-Paul-d’Abbotsford, le vignoble des Artisans du Terroir a planté ses premières vignes en 1996. Aujourd’hui, l’entreprise familiale composée de Céline et Réjean Guertin, ainsi que de leurs enfants David et Annie, produit une gamme de vins secs, d’apéritifs et de cidres. Des confitures, à base de raisins, de pommes et plusieurs autres produits sont offerts à la boutique.

 

Domaine de Lavoie
Maître de chais : Nathalie Lamoureux

Les expériences qui ont mené Nathalie Lamoureux à exercer sa profession sont diverses. Cette passionnée de vin qui a grandi sur une ferme laitière a étudié en zoothechnologie avant d’œuvrer en analyse laitière, en traçabilité agricole et même au sein d’une pouponnière porcine.

Sa vision de l’innovation passe inévitablement par des produits qui se distinguent. Elle travaille présentement sur un mousseux aux poires. Un cidre fortifié et un vin de glace s’ajoutent aux vins blancs, rouges, rosés, mousseux ainsi qu’aux différents cidres. Madame Lamoureux croit également que l’ingéniosité joue un rôle important quand vient le temps d’être innovant. « Je travaille avec MM. Lavoie père et fils, deux ingénieurs. Ils arrivent à transformer notre outillage de manière à ce qu’il soit toujours plus performant. De plus, ils sont ouverts et proposent différentes manières de travailler et de tester des produits » indique-t-elle, ajoutant que l’avis de la clientèle est un élément très important de l’innovation entrepreneuriale.

Fondé en l’an 2000, le Domaine de Lavoie est à la fois vignoble et cidrerie. Il se spécialise dans la transformation de pommes pour l’élaboration des cidres, de raisins pour les vins et de poires pour son vin de poire. Située à Rougemont, l’entreprise est fière d’offrir des produits 100 % québécois. Tous les fruits utilisés dans la fabrication des 15 nectars de l’entreprise sont cueillis sur place.

 

La route des vins 4 monts

Comme on peut le voir, l’innovation est au cœur du métier de maître de chais. Alors que le Québec connaît un formidable développement vinicole, ce rôle sera de plus en plus important dans un domaine où beaucoup reste à développer. Rouges, blancs, rosés… nos vins sont d’une richesse et d’une originalité qui sauront en surprendre plus d’un.

Si vous désirez profiter de ce que la région offre en matière de bons vins, vous pouvez vous offrir La route des vins 4 monts. Cette visite de plusieurs vignobles des municipalités de Saint-Paul-d’Abbotsford et de Rougemont vous fera vivre une journée d’aventures gustatives et de plaisirs simples au Cœur de la Montérégie. C’est l’occasion de rencontrer des artisans à l’œuvre et de goûter des produits qui vous feront vivre une expérience sensorielle 100% québécoise.

 

Par Guylaine Lebel, rédactrice

Laisser un commentaire

Archives